GAME ART

Quand l’art rencontre le jeu vidéo

Les installations artistiques de Djeff détournent les premiers jeux vidéo: aux adultes de retrouver leurs sensations de gamers et aux enfants de les défier!

Accueil en continu de 14h à 18h du 22 au 29 octobre pour s’entraîner

  Championnat de 14h à 18h le dimanche 30 octobre, animée par l’artiste Djeff (sur inscription)

Maison des Compagnies

   

           

                           

                

Hyper Olympic est un dispositif conçu pour jouer au jeu d'arcade Track and Field (Konami, 1983). Ce jeu était notamment une simulation de l'épreuve reine des Jeux olympiques: le 100 mètres. Hyper Olympic cherche à rendre physique l'expérience du joystick: le joueur doit se substituer à lui! Les mouvements du corps peuvent ainsi contrôler les quatre positions (haut, droite, bas, gauche) de la manette.

Pentapong est une réinterprétation du célèbre jeu PONG. Ce projet explore le concept du multijoueur basé sur l'architecture du pentagone. Ainsi le jeu est projeté sur un écran pentagonal et les limites de celui-ci deviennent les limites du secteur de jeu. Chaque joueur peut intégrer une partie en cours et prendre la main sur la raquette qui se trouve devant lui.

Vidéo Pong est une version enrichie du célèbre jeu d’arcade PONG. Cette installation explore les relations du jeu vidéo à la narration vidéographique (ou cinématographique). L’association du gameplay à l’écriture vidéo offre un espace transformé dans lequel la jouabilité permet l’appropriation. Se dessine alors une toute nouvelle relation entre le jeu et le cinéma.

www.djeff.com

Après des études en communication, Djeff se spécialise en hypermédia et en arts numériques. Il a été lauréat de la bourse «Créateur Numérique» de la Fondation Hachette en 2000 pour le roman policier interactif Trajectoires. Djeff est le fondateur du studio d'entertainment digital Dekalko. Son travail interroge la perception et utilise notre environnement comme terrain de jeu. Ses créations s'orientent selon trois axes: le gameplay, la mobilité et les traces. En détournant des objets simples de leur usage premier, il nous invite à réfléchir sur le conditionnement de notre regard et sur notre appréhension du monde par la technologie.

Hyper Olympic
Hyper Olympic
Hyper Olympic
Hyper Olympic
Hyper Olympic
Hyper Olympic
Hyper Olympic
Hyper Olympic
Hyper Olympic
Hyper Olympic