Cirque
Wade in the Water
Cie 14:20
Mercredi 26 avril 2017 à 20h30

Le spectacle ne convient pas aux personnes épileptiques.

 

DURÉE 1h15 (en création)
TARIF B
Plein 40 / 30 | Réduit 35 / 25 | Mini 15
Pass Forum 15 | Pass Éco 15

Passés maîtres dans l’art du détournement visuel, Clément Debailleul et Raphaël Navarro savent aussi inventer des histoires qui suscitent notre empathie. Avec ce spectacle, titre d'un negro-spiritual, ils nous emmènent, sur une musique brûlante d'Ibrahim Maalouf, dans un univers en apesanteur, où le corps et la pensée semblent libérés de toute contrainte.

L'essentiel

Sur une musique brûlante d’Ibrahim Maalouf

Le passage de la vie à la mort. Éternel mystère, sujet d’études infinies, source de légendes sublimes, origine de témoignages troublants de la part de ceux «qui en sont revenus». Quels paysages, quelles perceptions, quelles musiques? Celle d’Ibrahim Maalouf, en l’occurrence. Et déjà, on plane un peu.

On planera sans doute tout au long du spectacle, car tel est l’effet recherché par la compagnie 14:20. Pionniers de la magie nouvelle, Clément Debailleul et Raphaël Navarro travaillent à annuler la sensation du temps linéaire pour amener le spectateur à se déprendre du réel. Passés maîtres dans l’art du détournement visuel, ils savent aussi inventer des histoires qui suscitent notre empathie, de telle sorte qu’en nous identifiant aux personnages, nous adoptons leur point de vue. Comme eux, nous circulons dans un univers en apesanteur, où le corps et la pensée semblent libérés de toute contrainte. Et nous admettons, sans même tenter de la déconstruire, l’étrangeté des images qui nous apparaissent.

Wade in the Water est le titre d’un negro-spiritual. Un message chanté par les esclaves enchaînés pour enjoindre à leurs frères en fuite de s’enfoncer dans l’eau et échapper ainsi aux chiens qui les poursuivaient. À entendre comme une invitation à s’immerger dans la magie pour faire reculer, le temps d’un spectacle, les monstres du réel.

Générique

Conception et mise en scène Clément Debailleul, Raphaël Navarro
Dramaturgie Valentine Losseau
Chorégraphie Aragorn Boulanger
Lumière Elsa Revol
Scénographie Céline Diez
Écriture Aragorn Boulanger, Clément Debailleul, Valentine Losseau,
Raphaël Navarro, Elsa Revol
Musique originale Ibrahim Maalouf
Avec Marco Bataille-Testu, Aragorn Boulanger, Ingrid Estarque
Direction technique Eric Bouché-Pillon et Elsa Revol
Régie générale Khalil Bessaa
Construction Willy Defresne et Bernard Painchault
avec l’aide de Suzanne Barbaud, Zoé Bouchicot, Marion Galisson, Jérémie Quintin
Technicien plateau Théo Jourdainne
Costumier concepteur Elsa Battaglia
Accessoires électroniques Antoine Meissonnier
Accessoires magiques Manon Dublanc
Création sonore Clément Debailleul
Administration Célia Galice assistée de Sabrina Chang Kuw
Attachée de presse Christine Delterme

Production Cie 14:20 Coproduction Chaillot - Théâtre national de la Danse,
CENTQUATRE-PARIS, Opéra de Rouen Normandie, Scène Nationale du Sud-
Aquitain, Centre des arts d’Enghien-les-Bains, Scène conventionnée “écritures
numériques”, Bonlieu Scène nationale Annecy, 2 Pôles Cirque en Normandie,
La Brèche à Cherbourg – Cirque-Théâtre d’Elbeuf Accueil en résidence CIRCa
Pôle National des Arts du Cirque – Auch, CENTQUATRE-PARIS, Centre des
arts d’Enghien-les-Bains, Scène conventionnée “écritures numériques”, L’Idéal
Théâtre – Tourcoing, Théâtre du Nord, Centre National des Arts du Cirque
Partenaires ADB Lightings, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques
du Théâtre, Centre National des Arts du Cirque Décor fabriqué par les ateliers
de l’Opéra de Rouen Avec le soutien de Ministère de la Culture- DGCA, DRAC
Normandie, Région Normandie, Conseil général de Seine-Maritime, Ville de
Rouen, DICRéAM, SACD - Processus Cirque, Spedidam Coréalisation Chaillot
- Théâtre national de la Danse, CENTQUATRE-PARIS. Clément Debailleul et
Raphaël Navarro sont artistes associés au CENTQUATRE-PARIS en 2016 et au
Théâtre du Rond-Point à partir de 2017.

Revue de presse

« La Magie nouvelle est un art dont le langage est le détournement du réel dans le réel, mais aussi un principe créateur au sens large que l'on peut retrouver dans des spectacles de cirque, de danse, de théâtre. Venant du nouveau cirque et étant dans le pays de la nouvelle vague, la nouvelle cuisine et le nouveau roman, nous avons choisi debaptiser ce mouvement la magie nouvelle. »
Clément Debailleul et Raphaël Navarro

À l'affiche