Théâtre
Richard III – Loyaulté me lie
William Shakespeare – Jean Lambert-wild
Lorenzo Malaguerra – Gérald Garutti
Jeudi 28 septembre à 20h30

DURÉE 2h
TARIF B
Plein 40 / 30 | Réduit 35 / 25 | Mini 15
Pass Forum 15 | Pass Éco 15

Richard, le rejeton difforme maudit par sa mère, écarté par ses frères et conspué par la cour d’York, décide de se venger... Il fera du monde un néant, ne reculant devant aucune abomination pour s’accaparer le trône. Jean Lambert-wild et Elodie Bordas offre un spectacle flamboyant, original et d’une inventivité rare!

L'essentiel

Un clown maudit fait de son royaume un cirque sanguinaire.

Richard III est un personnage qui fascine aujourd’hui plusque jamais: ce rejeton boiteux accomplit une ascension qui semblait impossible, jusqu’au sommet de l’État. Jean Lambert-wild choisit d’en faire un clown. Un clown maudit en pyjama rayé et collerette, qui séduit aussi bien qu’il tue, et fait de son royaume un cirque sanguinaire.

Si vous avez coutume de vous perdre dans le faste des pièces historiques de Shakespeare, n’ayez crainte: cette adaptation de Richard III est limpide. Jean Lambert-wild interprète le rôle-titre, Élodie Bordas assume tous les autres. Lui: le moi absolu. Elle: les reines, rois, frères, mères, soldats, comtes, lords et autres pantins du grand carrousel politique. Une vingtaine de caractères dans la peau desquels elle se glisse plus vite que son ombre, modifiant son corps, sa voix, ses attitudes. Le décor est le troisième personnage de cette grande farce historique: une façade surchargée de motifs qui rappelle l’exubérance du théâtre baroque élisabéthain. De cette devanture qui a des allures de fête foraine apparaissent trappes, niches, trompe-l’oeil et surprises en tout genre.

Générique

Avec Élodie Bordas, Jean Lambert-wild
Direction Jean Lambert-wild, Lorenzo Malaguerra, Gérald Garutti
Musique et spatialisation en direct Jean-Luc Therminarias
Scénographie Stéphane Blanquet, Jean Lambert-wild
Assistant à la scénographie Thierry Varenne
Traduction Gérald Garutti, Jean Lambert-wild
Lumières Renaud Lagier
Costumes Annick Serret-Amirat
Maquillage, perruque Catherine Saint-Sever
Armure en porcelaine
Stéphane Blanquet, Christian Couty, Monique Soulas avec le soutien de la manufacture Porcelaines de la Fabrique
Accessoires et marionnettes
Stéphane Blanquet et Olive
Régie générale Claire Seguin ou Thierry Varenne
Régie audiovisuelle Frédéric Maire
Régie son Jean-Luc Therminarias, Nourel Boucherk
Régie lumières Renaud Lagier ou Alicya Karsenty
Régie plateau Claire Seguin ou Thierry Varenne
Habilleuse, maquillage Christine Ducouret
Recherches et documentation
Alicya Karsenty
Assistante à la dramaturgie
Zelda Bourquin
Décor les Ateliers du Théâtre de l’Union

Production déléguée Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin
Production Théâtre de l’Union – Centre dramatique national du Limousin, Comédie de Caen – Centre dramatique national de Normandie, Le Volcan – Scène nationale du Havre, L’Espace Jean-Legendre – Théâtre de Compiègne, Théâtre du Crochetan – Monthey, Les Halles de Schaerbeek – Accélérateur culturel européen – Bruxelles, Cie C(h)aractères, FuturePerfect Productions – New York – direction artistique Wayne Ashley
Avec le soutien pour la résidence à Austin et la tournée aux États-Unis de Fusebox Festival, Université du Texas à Austin – Département théâtre et danse, Consulat général de France à Houston

La presse en parle

«Elodie Bordas et Jean Lambert-wild s’emparent de l’histoire du fléau de l’Angleterre, quintessence de la jubilation à nuire, en en faisant un Don Quichotte de la cruauté, sacrificiel et clownesque!»
Catherine Robert, La Terrasse

«Ce Richard III est un des plus originaux et des plus forts que l’on ait pu voir depuis longtemps.»
Philippe du Vignal, Théâtre du blog

«Éblouissant spectacle. Un Richard III burlesque dans une scénographie poétique et brillante, où l’on ne sait plus si l’on est dans un théâtre, un cirque ou une foire.»
Sylviane Bernard-Gresh, Télérama Sortir

«Une petite merveille, bourrée de trouvailles poétiques, qui repose sur ces deux baladins et cet étonnant décor, troisième personnage du spectacle.»
Le Canard enchaîné

«Spectacle aussi extravagant que loufoque. Les deux acteurs, leur complémentarité, leur complicité, font des étincelles.»
L’Humanité

Film documentaire:
L'étoffe des rêves – Chronique d'une aventure théâtrale
jeudi 28 à 19h et vendredi 29 septembre à 20h, dans la salle de projection.

Réservation indispensable.
Tarif 5.-

À l'affiche