Théâtre
La Belle et la Bête
Accademia Perduta
Mardi 24 janvier 2017 à 19h

DURÉE 55 min
TARIF C
Plein 25 / 20 | Réduit 20 / 15 | Mini 15
Pass Forum 15 | Pass Éco 15 | Pass Famille 10

L’amour peut-il surmonter les différences ? Voilà l’enjeu de ce conte bien connu de tous. La Belle et la Bête, une histoire d’amour singulière qui parle au cœur avec délicatesse, et enseigne à dépasser les apparences et accepter l’autre tel qu’il est. L’Accademia Perduta, fabuleuse compagnie à hauteur d’enfant, en propose une version originale mêlant théâtre et mouvements dansés.

L'essentiel

Il était une fois...

Il était une fois un vieux marchand qui n’eut vraiment pas de chance. Un jour, alors qu’il rentrait d’un voyage d’affaires qui avait mal tourné, il se perdit dans la forêt. Au milieu de la nuit, il trouva refuge dans un palais, mais l’endroit était habité par un être mi-homme, mi-animal, et lorsque le vieil homme commit l’imprudence de cueillir une rose dans son jardin, le monstre le punit en le condamnant à mort. La seule solution qu’avait le pauvre homme pour sauver sa vie, c’était que l’une de ses filles se sacrifie à sa place. C’est ainsi que Belle, la plus jeune des trois soeurs, se rendit au château de la Bête et remit son existence entre ses mains.

Liliana Letterese et Andrea Lugli racontent leurs histoires avec très peu: ici, il leur suffit d’un grand drap, d’un manteau de fourrure et de leurs corps habillés simplement. Avec les uns, ils se cachent, s’enroulent et se transforment. Avec les autres, ils racontent et ils dansent, ils rythment et
accompagnent leurs mots de mouvements. On dirait des marionnettes vivantes qui nous racontent une histoire en s’amusant. Spécialiste du théâtre pour enfants depuis plus de vingt ans, l’Accademia Perduta sait magnifiquement susciter des images dans la tête des spectateurs petits et grands. Sous sa houlette, le grand classique de la belle jeune fille séduite par un être repoussant devient comme
un conte inventé aujourd’hui pour montrer aux enfants que l’on devient grand lorsque l’on sait accepter les différences. Une merveille de théâtre dansé pour jeune public.

Générique

Compagnie Il Baule Volante
Texte Roberto Anglisani, Liliana Letterese
Mise en scène Roberto Anglisani
Chorégraphie Caterina Tavolini
Avec Liliana Letterese, Andrea Lugli

Production Accademia Perduta / Romagna Teatri

Revue de presse

« Sans une anicroche, ni une hésitation, dans un français parfait mâtiné d’accent transalpin, avec juste deux petites incursions dans la langue de Dante qui n’ont déstabilisé personne, la Belle et la Bête sont nées et ont vécu sous les yeux du public, envoûté. »
Marie Salerno, Le Journal de Saône-et-Loire

« A l'ère des jeux vidéo, de la télévision interactive et des IPhones, ils ambitionnent de redonner à l'art du conte sa juste mission. Celle de stimuler et enrichir l'imagination des bambins. (…) Et cela marche. »
Iuliana Salzani-Cantor, Dernières Nouvelles d’Alsace

« Tantôt mimes, tantôt danseurs, mais toujours conteurs, ils se renvoient la balle avec une harmonie quasi parfaite dans une espèce de ballet réglé au millimètre. »
Thierre Martin, Midi Libre

« L’interprétation géniale, qui utilise aussi des figures clownesques, excite au rire en préservant le bonheur d’une création poétique et théâtralement parfaite. »
Andrea Genovese , Newsletter Belvédère

FAMILLE dès 6 ans

MENU OFFERT avec le Pass Famille

À l'affiche