Théâtre
By Heart
Tiago Rodrigues
Vendredi 12 et samedi 13 mai 2017 à 20h30

DURÉE 1h20
TARIF B
Plein 40 / 30 | Réduit 35 / 25
Mini 15 | Pass Forum 15 | Pass Éco 15

La grand-mère de Tiago Rodrigues demande à son petit-fils de lui choisir un livre qu’elle pourrait apprendre par cœur. Mais que signifie au juste «par cœur» ? En conviant chaque soir dix spectateurs à apprendre un sonnet de Shakespeare, le metteur en scène portugais invite à partager une expérience simple et réconfortante : apprendre un poème et le prononcer à voix haute. Un acte de résistance artistique et politique contre tous les fascismes, tout autant qu’une lutte contre le temps, la disparition et l’oubli.

L'essentiel

Ma grand-mère devenait aveugle, elle m'a demandé de choisir son dernier livre...

Le décor est on ne peut plus simple: dix chaises font face au public et, par terre, quelques cageots de livres. Au début du spectacle, Tiago Rodrigues demande à une dizaine de volontaires de venir apprendre avec lui un sonnet de Shakespeare sur le plateau. En général, ça se bouscule au portillon. Quand je fais comparoir les images passées / Au tribunal muet des songes recueillis / Je soupire aux défauts des défuntes pensées / Pleurant de nouveaux pleurs les jours trop tôt cueillis… Pas facile, la poésie du grand Will, mais Tiago répète patiemment chaque vers, nos dix protagonistes les apprennent et le public finit par les savoir aussi, à force.

Entre deux vers, l’artiste lisboète raconte l’histoire de sa grand-mère qui adorait lire et qui, perdant la vue, a convoqué Tiago pour lui demander de choisir un ouvrage qu’elle apprendrait par coeur. Il nous lit la lettre qu’il a écrite au philosophe George Steiner pour l’enjoindre de choisir ce texte ultime. Un instant, Tiago retourne à Shakespeare et à ses élèves d’un soir, puis il se met à raconter l’importance de ce sonnet n°30 pour le peuple russe qui le considère comme «l’un des plus grands textes de la langue russe», avec ceux de Pouchkine, évidemment.

Ces histoires entrelacées disent notre irrésistible besoin de poésie. Elles nous rappellent la nécessité d’incorporer de la beauté à la vie, autant de beauté que possible, quelques vers ou des milliers, qu’on gardera au fond de soi comme un inexpugnable espace de liberté.

Générique

Écrit et interprété par Tiago Rodrigues
Texte avec extraits et citations de William Shakespeare, Ray Bradbury, George Steiner, Joseph Brodsky
Accessoires et costumes Magda Bizarro
Traduction en français Thomas Resendes
Production exécutive de la création originale Magda Bizarro, Rita Mendes

Production Teatro nacional D. Maria II d’après une création originale de la compagnie Mundo Perfeito
Coproduction O Espaço do Tempo, Maria Matos – Teatro municipal
Avec le soutien de Gouvernement du Portugal, DGArtes, ONDA – Office national de diffusion artistique – Paris

Revue de presse

« Avec By Heart, qu’il présente au Théâtre de la Bastille, Tiago Rodrigues fait une nouvelle fois théâtre de toutes les idées qui le meuvent et lui servent à entrer en relation avec les autres. »
Marina da Silva, L'Humanité

« Tiago Rodrigues est un poète, un voyant, un artiste qui nous conduit, mine de rien sur les chemins escarpés de la mémoire et de la poésie, du sens de la littérature et de la mort, du théâtre. On ne veut pas vous raconter ce moment de grâce d'une profondeur bouleversante. Il faut aller de toute urgence (...) écouter, voir, partager, participer même. »
Armelle Héliot, Le Grand Théâtre du Monde / Le Figaro

« C’est dans un constant désir de perpétuer l’histoire, littéraire notamment, que Tiago Rodrigues compose ses spectacles et propose un regard alambiqué, sensible et politique aux spectateurs. »
La Voix du Nord

« Un spectacle sans artifice, sans aucune technologie mais qui est d’une grande intelligence et qui dégage une grande émotion. »
Marie Gignac, Carrefour Théâtre de Québec

RENCONTRE avec Tiago Rodrigues, samedi 13 mai à l'issue de la représentation

À l'affiche