Théâtre
Festiago
Festival autour de Tiago Rodrigues
Du vendredi 12 au samedi 20 mai 2017

LE PASS TIAGO
Libre accès à tout le programme du festival

Plein 100 | Réduit 90 | Mini 50
Pass Forum 50

Cet homme-là semble avoir tous les talents. Jugez plutôt : comédien, metteur en scène et auteur de pièces de théâtre, de poèmes, de chansons et de scénarios. (...) Il est capable d’écrire et de jouer en six langues, ce qui lui permet de présenter ses projets dans le monde entier. Directeur du Théâtre national de Lisbonne, il va tout juste fêter ses 40 ans. Un sacré monstre avant, peut-être, de devenir un monstre sacré.

L'essentiel

Cet homme-là semble avoir tous les talents. Jugez plutôt: comédien, metteur en scène et auteur de pièces de théâtre, de poèmes, de chansons et de scénarios. De 2013 à 2014, soit en l’espace de deux ans, il a monté pas moins de trente spectacles. Oui, trente, en plus desquels il a assuré des commissariats d’expositions et dirigé des projets artistiques communautaires. Depuis 2015, Tiago Rodrigues est aussi directeur du prestigieux Théâtre national de Lisbonne. Il est capable d’écrire et de jouer en six langues, ce qui lui permet de présenter ses projets dans le monde entier.

C’est donc autant un phénomène qu’un artiste d’exception que le Théâtre Forum Meyrin vous invite à rencontrer pendant une semaine. À parcourir sa biographie, on comprend que l’un des secrets de sa créativité hors norme réside dans une conception particulière du travail théâtral: depuis le jour où, à vingt-et-un ans, il a quitté son Portugal natal pour rejoindre le collectif TG Stan en Belgique, Tiago Rodrigues, qui fêtera ses quarante ans dans l’année, ne jure que par la création collaborative.

Le TFM suit son exemple en s’associant, pour l’occasion, à La Manufacture - Haute école des arts de la scène. Les étudiants de La Manufacture pourront assister à tous les spectacles du festival et certains d’entre eux auront même la chance de travailler avec le jeune maître portugais pour présenter un cabaret public en fin de semaine.

Revue de presse

« Tignasse brune, corps charpenté, allure massive. Mais regard sombre comme sans fond, fleurant la saudade. A 38 ans, le Portugais Tiago Rodrigues, patron du Théâtre national de Lisbonne, est un phénomène. Bourreau de travail. Rapide comme l'éclair et à l'énergie d'enfer. Il peut créer en une année une trentaine de spectacles ; écrire des pièces, réécrire des classiques comme il respire ; mettre en scène et jouer (en anglais, français, portugais, espagnol) comme il vit. Avec boulimie, urgence et engagement. »
Fabienne Pascaud, Télérama

« Elève moyen au lycée puis au Conservatoire de Lisbonne, il rencontre le collectif belge tg STAN à l’été 1997. Il a 20 ans et découvre “une idée du comédien qui n’est pas un agent obéissant de la structure du spectacle, mais un artiste qui pense, prend des décisions. Cette expérience d’un collectif plutôt démocratique, de débat, d’assemblée du théâtre, m’a complètement bouleversé”. »
Fabienne Arvers, Les Inrockuptibles

« C’est l’homme de l’année. Il s’appelle Tiago Rodrigues, il a 39 ans et il dirige le Teatro Nacional Dona Maria II de Lisbonne. »
Brigitte Salino, Le Monde

À l'affiche